DICTIONNAIRE ESOTERIQUE


TACITURNITÉ :

C’était un « charme » protégeant contre la souffrance physique. Il consistait le plus souvent en une très petite bande de papier mince et résistant où se trouvaient tracés des caractères ou des figures cabalistiques. Le sorcier ou la sorcière le portait, réduit au plus vieux volume possible, en un endroit quelconque de sa personne : dans une mèche de cheveux, sous un ongle de pied ou en une cachette plus intime encore. Ainsi et avec l’aide du diable, la pire torture n’arrachait pas un cri, ne faisait pas verser une larme. Cette étonnante insensibilité mettait en éveil le juge : on commençait à visiter le patient par tout le corps, on le faisait raser ou épiler, on lui coupait les ongles, on le sondait en tout endroit. Le charme découvert et ôté, les tortures reprenaient, efficaces cette fois et que prouvaient les hurlements de douleur et les pleurs de la victime.





Les caractéristiques des signes du zodiaque